Nous concernant : Le chemin vers Dieu


Préface

Je suis née catholique et fut élevée dans une famille catholique de six enfants – je suis la cinquième. Je suis une catholique fervente depuis que j’ai reçu l’Esprit Saint dans ma vie ; cela eut lieu lorsque j’assistais un soir  à la réunion d’un groupe de prière à l’église de la Sainte Trinité, à Tawau, en Malaisie. A ce moment-là, j’avais 15 ans et était un des membres du Renouveau Charismatique à Tawau. J’étais au service du Seigneur dans beaucoup d’activités à l’intérieur et à l’extérieur de l’église. 

Thierry est mon mari. Il est né catholique et fut élevé dans une famille catholique de cinq enfants – il est le cinquième.


Destinée...?

Le 19 juin 1993, je me mariais avec Thierry qui est de nationalité Belge, et nous avons décidé de vivre en Belgique. Je vis en Belgique depuis 18 ans et demi (pour être précise). Parfois, on nous pose des questions sur notre mariage, telle que « Comment est-ce possible que deux personnes qui vivent à des milliers de kilomètres loin l’un de l’autre, puissent-ils se rencontrer et se marier en deux semaines ? En effet, notre mariage s’est déroulé à Tawau, simplement après une rencontre de deux semaines.


Face à la réalité

Avoir des correspondants a été un de mes hobbies  dans le but de connaître des personnes de différentes cultures et croyances dans le monde et était en même temps un chemin vers l’évangélisation. Thierry voulait avoir des correspondants parce qu’il aime voyager, communiquer et comprendre les cultures et les façons de vivre dans le monde.

En fait, avant que Thierry décida de me rencontrer, nous étions de « simples » correspondants pendant deux ans ; notre relation devint plus proche après deux ans. Par rapport à la question posée plus tôt, j’expliquais que c’est la « foi » qui nous a conduit au mariage mais pour beaucoup de personnes qui entendaient une telle réponse, c’était ambigu. Vraiment, Thierry et moi croyons que notre mariage est le résultat de notre « foi » en Dieu. Comment pouvons-nous mettre en lumière ce que nous voulons dire ici ? Lorsque j’étais célibataire et que j’avais vingt ans, je priais Dieu pour ma vocation ; dans ma prière, je demandais à Dieu de me montrer ce que serait Sa volonté sur ma vie : soit Le servir dans une vie religieuse ou dans le mariage (un mariage catholique). Je demandais aussi à la Sainte Vierge Marie de prier pour moi. De même, lorsque Thierry était célibataire , il me disait qu’il priait aussi pour sa vocation et qu’il demandait à la Sainte Vierge Marie de chercher pour lui une jeune femme catholique fervente. Lorsque j’écrivais une (longue) lettre à Thierry, j’avais l’habitude de parler non seulement de moi et de ma famille mais aussi de foi ; et un jour, dans ma lettre, je parlais de la Sainte Vierge Marie. De la même manière, je faisais cette sorte d’évangélisation à mes autres correspondants dans le monde. Beaucoup de mes correspondants étaient athées, d’où ils étaient froids à ce que je leur disais. Cela ne m’empêchait pas cependant à leur proclamer la bonté de Dieu ! Par contre, Thierry disait qu’il était touché lorsque je lui parlais de la Sainte Vierge. J’étais ravie, au moins, il comprenait qui elle est. 

Deux ans ont passé, lorsqu’un jour, j’envoyais à Thierry une carte qui « représentait une image d’un homme embrassant une femme devant l’hôtel de ville à Paris ». C’était romantique, bien sûr, mais pour moi, à ce moment, c’était seulement un rêve… Dans mon cœur, je disais à Dieu : « J’ai confiance en toi, que ta volonté soit faite ; fais ce qui plait à tes yeux, et j’étais aussi confiante dans l’intercession de Marie pour moi, pour nous.

Un jour, je fus frappée lorsque Thierry m’écrivait qu’il reçut le « signe de Dieu », à partir duquel il décida de me rencontrer à Tawau. Je me demandais ce qu’il voulait dire par « Signe de Dieu ». Je continuais de lire sa lettre et je fus tout à fait surprise de savoir que le « signe » dont il parlait , avait eu lieu lorsqu’il était au cinéma. Il a vu de manière claire et visible dans le film qu’il regardait et dont le titre était « The Singles », la même carte que je lui avais envoyée – cela le touchait beaucoup. Passionné de cinéma, Dieu avait choisi de lui parler à travers ce moyen où il était plus réceptif à cette époque qu’à travers la prière. Il me disait qu’avant ces évènements touchants c.-à-d. la Vierge Marie, la foi et la carte, il n’avait pas l’intention d’aller en Malaisie. Cela veut dire qu’avant les évènements, nous avions la même idée que notre relation était juste un « conte de fée.»

Malgré cette idée en tête, elle devenait réalité. Thierry venait me rencontrer fin mai 1993 et restait deux semaines dans la maison de mes parents. Nous nous sommes mariés à l’église « Holy Trinty Church » le 19 juin 1993. Dieu bénit notre mariage  duquel nous avons eu deux enfants, Jeremiah (15 ans) et Timothy (13 ans). 


Pour regarder nos photos de mariage etc, merci de revenir dans la version anglaise. L’image 1 montre la carte que j’ai envoyée à Thierry ; l’image fut aussi “par coïncidence” vue par Thierry au cinéma. Ce fut le « Signe de Dieu » à partir duquel la possibilité que nos destinées soient ensemble, s’accéléra…

(Cliquez sur l’image pour avoir une vue en Plein Ecran des photos. Vous pouvez lire la description de chaque image en positionnant la flèche de votre souris sur les photos.)  


 « Joignons ensemble la famille merveilleuse de Dieu... »


Le Royaume de Dieu est proche..

Après avoir vécu tant d’années en Belgique, j’ai traversé une multitude d’épreuves tels que la barrière de la langue (le Français), l’adaptation culturelle, avoir des amis, avoir un emploi convenable, pour n’en citer que quelques-uns. De plus, ce fut aussi particulier pour moi de  devoir me conformer à la manière dont le culte catholique se déroule dans une communauté francophone ; c’est étonnamment différent comparé à ce que j’avais assisté dans le culte catholique anglais en Malaisie et en Grande-Bretagne. Ce fut un défi mais je crois que Dieu a testé ma « foi » et « amour » envers Lui. A ce moment, je sentais que le Seigneur me disait : « C’est ton acte d’amour que je vise, ne pas être indifférente. » Cela me touche profondément dans mon âme, car je crois que le Christ a révélé l’importance de l »amour » dans ce que je fais, vois et pense. De plus, il y avait une période d’ »obscurité » que nous rencontrions dans notre couple, comme beaucoup de couples … Cette situation était inévitable due aux…, j’insiste encore, « différences entre deux personnes ».. Je crois que Dieu a testé ma « foi » durant cette période sur la question de l’ « AMOUR ». Dieu m’a questionné : « Que signifie AMOUR pour moi ? »

Les jours ont passé, cependant la question restait dans mon esprit.. Pendant que je luttais pour trouver la réponse, Dieu me donnait la perspicacité de découvrir ce que veut dire « AMOUR » : ma pensée intérieure dit, « C’est d’aimer Celui qui m’a créé de tout mon cœur, de toute mon âme, de toute ma force et de tout mon esprit ». Et si je pouvais voir “cet Amour”, cet Amour Divin… cela m’aide à aimer les autres, comme Dieu m’aime (et toute l’humanité). Une telle perspicacité m’intimida, « quelle grâce merveilleuse », je sentais que je craignais Dieu… Il est GRAND ! D’avantage de sagesse de Lui fit que, dès que je Le mis en premier dans ma vie avant d’autres problèmes, l’Esprit de Dieu m’aida à aller au travers de tous les passages sombres que j’ai rencontrés durant cette période d’obscurité.

J’ai toujours fait confiance en une telle sagesse/perspicacité depuis ce moment. Tout ce que j’ai vu, est que, Dieu est si fidèle, si aimant et miséricordieux …Il veut que je l’imite, malgré mon imperfection, Il m’Aime… MERCI SEIGNEUR !

En 2000, Thierry eut une hernie discale. Cela signifie qu’une partie de la colonne vertébrale dépasse légèrement à travers la paroi de la cavité qui  le contient. Ce problème lui causa beaucoup de mal de dos, il ne pouvait pas rester debout trop longtemps, ni porter des charges lourdes. Il pouvait à peine s’asseoir confortablement. Il semblait très malheureux parfois lorsque le mal revenait. Voyant sa souffrance, mon cœur pleurait car je sympathisais à sa mauvaise condition.

Pendant ce temps, je ne me sentais aussi  pas bien car je ressentais quelques désagréments dans la partie inférieure de mon abdomen, où sont situées les voies urinaires. Cependant, je restais positive que tout irait bien grâce à Jésus – je lui faisais entièrement confiance !

J’ai prié pour Thierry chaque jour. Un jour, pendant que je lisais « Catholic Goodnews », une revue catholique anglaise, j’y découvris un dépliant pour un Rassemblement de Guérison. C’était organisé et dirigé par Cor et Lumen Christi à Londres, en juillet 2005. Je ne les connaissais pas, mais je ressentais fortement que le Seigneur me demandait d’y assister. Je priais Dieu, et si c’était réellement Sa volonté, Il touchera aussi le cœur de Thierry. D’où, un soir, j’abordais Thierry et lui en parlais. J’étais ravie qu’il acceptait de venir avec moi, bien qu’il ne connaissait pas bien la « guérison par la prière sur ». Thierry n’avait jamais expérimenté de prier pour l’effusion de l’Esprit Saint sur quelqu’un. Je lui expliquais que, « Jésus vient guérir les malades, d’où, c’est ta foi qui te guérit ».

Lorsque nous étions à ce rassemblement et que la cérémonie de Guérison eut lieu, nous étions heureux mais aussi surpris de voir une telle foule dans ce bâtiment. Lorsque la prière pour guérison commença, je reçus la puissance de l’Esprit Saint pour la seconde fois ; Je sentais que je me réjouissais de voir comment la Miséricorde et l’Amour de Dieu est  grande : une grandeur si indescriptible ! A ce moment, je ne pouvais m’arrêter de pleurer et mon corps était tenu fermement de mes talons jusqu’à mes doigts et ma tête. En même temps, mes bras tremblaient très fort. Plus tard, quelqu’un vint et priait sur moi et me mit de l’huile consacrée sur le front. Progressivement, je sentais mon corps retourner à son état normal . Mon cœur était rempli de joie !

En fait, Thierry reçut aussi la puissance de l’Esprit Saint, c’était la première fois. Lorsque cela arriva, il disait simplement, “Jésus, je m’abandonne complètement à toi”. Il ressentit comme de « l’électricité glissant à travers ses bras ». Lorsque je sentis que je revenais à mon état normal, il accepta que je l’emmenai en bas du hall près du podium,où je demandais à un frère de la Communauté de prier sur Thierry, en particulier pour la guérison de son hernie. Ensuite, il reçut aussi l’huile consacrée sur son front comme moi. Plus tard, il déclarait qu’il se sentait « soulagé » et « heureux » intérieurement.

Lorsque nous étions de retour en Belgique, alors que le temps passait, nous continuions à prier chaque jour dans notre famille, je reconnais que le problème dans mon corps était parti, je ne ressentais plus de peine dans la partie inférieure de mon abdomen. Loué soit le Seigneur ! Tandis que, pour Thierry, à ce moment, il ressentait occasionnellement le mal de dos-  mais il pouvait marcher, s’asseoir et porter de lourdes charges sans avoir mal ! Je lui disais de ne pas s’inquiéter mais d’avoir toujours foi en Dieu et de continuer à prier pour cela. Ce que je constate depuis ces sept dernières années, c’est qu’il ne se plaint plus du tout. Je crois réellement que Thierry a été guéri par Dieu ! Il semble qu'il est dans un état tout à fait normal maintenant. Alleluia !



 La Sainte Trinité – Notre DIEU :

Le Mystère DIVIN d’UN DIEU en trois personnes


Dieu est notre Père dans les Cieux. Il est le Père pour toute l’humanité, et Il est notre Créateur.

Le Père invite ma famille et moi-même à prier ensemble le « Notre Père » chaque jour durant le chapelet à la maison, partout où nous allons et à chaque repas. Comme cette prière est tellement puissante et belle, je voudrais vous inviter à écouter, prier et méditer sur la prière : « Pater Nostra » en latin, avec la traduction en anglais (cliquer sur le clip vidéo ci-dessous)

Dieu bénisse...


Un appel pour une plus grande purification

En effet, en 2005, je pensais aller à Lourdes avec ma famille. Pour cela, je priais avec la Sainte Vierge, je Lui demandais de m’aider à réaliser « mon rêve » si c’est la volonté de Dieu. Pour nous, voyager est coûteux, car nous vivons au jour le jour dépendant d’un seul revenu dans notre ménage – je n’avais pas de travail stable. D’où, le budget peut être un de nos principaux problèmes. Cependant, je crois qu’en Dieu, rien est impossible… Je fais confiance dans la prière de la Sainte Vierge pour nous. Je disais « nous », car j’avais l’intention d’emmener ma famille à Lourdes. Je leur en parlais, mais il semblait qu’ils n’étaient pas faciles à persuader à mon invitation. Je demandais alors à la Sainte Vierge d’inspirer leur cœur avec cette invitation, accompagnée de mon incessante prière à Dieu.

Grâce à Dieu et à l’intercession de la Sainte Vierge, à la mi-août 2009, ma famille et moi-même allions à Lourdes en voiture. Nous avions loué un petit appartement appartenant à un couple anglais à proximité de Lourdes. Le jour suivant, nous étions à Lourdes. Personnellement, je considère Lourdes comme un endroit de grandes foules mais, ce qui m’enthousiasmait , est que je sentais réellement la présence de la Sainte Vierge Marie là-bas. C’est un tel Lieu Saint – comme un endroit où Dieu fournit un « Sanctuaire » pour Sa Grâce pour ceux qui ont faim et soif de Dieu (c-à-d une aide d’amour et de miséricorde de Dieu). Observant cela, je fus touchée. Je sentais ma foi s’éveiller de plus en plus pour Dieu le Père, le Fils et l’Esprit Saint, à travers la guidance de ma famille et moi-même par la Sainte Vierge. C’est difficile ici de décrire par des mots ce que j’ai observé, c’était touchant, la « beauté époustouflante »  de la Grâce de Dieu est indescriptible.

Avant de rester à Lourdes pendant une semaine , nous sommes allés à Nevers un jour, car nous avions décidé de voir le corps de Sainte Bernadette. La vie de la Sainte avec Dieu est extraordinaire : elle a eu plusieurs visions des apparitions de la Sainte Vierge à Lourdes, et elle a reçu des messages importants pour elle (personnellement) et aussi pour le monde… En fait, la Sainte Vierge conduit le monde à Son Fils, Jésus-Christ. En croyant en Lui, nous pouvons obtenir le pardon et la plénitude de la vie avec Dieu. Elle nous appelle constamment à vivre dans la sainteté… La question est, avons-nous des oreilles pour entendre l’appel… ?

Le corps de Sainte Bernadette est intact, il est si gracieusement beau. Il montre au monde que les miracles arrivent, qu’en Dieu tout est possible, et que Dieu est SAINT. Comme la Sainte Vierge, Dieu nous appelle à être saint. Pourquoi ? Sans notre désir ardent de vouloir suivre Son Chemin, nous ne pouvons pas voir la Lumière du Christ, qui nous donne éternellement espoir et paix ici sur terre et pour la vie future… Ce merveilleux phénomène et cette compréhension nous ont aidés à réaliser que « Dieu est amour et miséricorde. » Son Royaume est si proche de nous, cependant beaucoup ne peuvent le voir…Car les Écritures disent : « C’est assez, sachez que je suis Dieu » (voir Psaume 46,11). Passez simplement quelques moments en silence avec Dieu, alors vous sentirez que… Il est si SPÉCIAL pour VOUS! Amen! 

Depuis que nous nous sommes rencontrés, nous avons pris l’habitude de prier ensemble le Chapelet chaque jour, mais après que nos enfants furent nés, tristement, nous ne priions plus qu’occasionnellement ensemble, souvent seuls voire pas du tout dus à beaucoup de raisons de ce monde ! Cependant, Dieu nous regarde toujours depuis le Ciel, et Son Amour et Miséricorde pour nous ne finissent jamais… Il continue à gagner mon cœur et celui de ma famille – pour moi, j’étais toujours ouverte à l’Esprit Saint dans mes prières.

Lorsque nous sommes rentrés en Belgique, la vie de notre famille a changé : par la grâce de Dieu, je fis une place Sacrée (un autel) pour la prière en famille dans notre maison. Nous avons l’habitude de prier le CHAPELET ensemble à la maison chaque jour. En route, et partout où nous allons, nous ne cessons pas de prendre notre chapelet pour prier ensemble dans la famille. Parce que nous croyons que prier ensemble nous gardera ensemble, uni dans l’Amour et la Miséricorde de Dieu, quelles que soient les situations « difficiles ». Nous avons décidé de mettre la Sainte Trinité au centre de notre famille ; ensemble avec le Chapelet, nous le récitons chaque jour avec la Sainte Vierge Marie, qui nous protège toujours et nous garde sur le chemin que Dieu veut que nous prenions. AMEN ! Merci Sainte Vierge Marie !

Louange à toi JÉSUS!



Je veux Te glorifier.mp3

Notre autel familial existe depuis notre pèlerinage à Lourdes en 2009. 



LE SAINT ROSAIRE – c’est le don du Tout-Puissant à chacun; il aide à ouvrir le cœur à Son Amour et à Sa Miséricorde pour tous ceux qui prient humblement avec la Sainte Vierge Marie.


La Sainte Vierge Marie avec Son Fils, Jésus… 

Elle se tient sur la Terre, et elle tient le Rosaire pour montrer au monde que « Le Rosaire est le chemin vers l’AMOUR, la PAIX et  l’ESPOIR ». Jésus est toujours avec Elle, apportant AMOUR, PAIX et ESPOIR au monde… 


La Sainte Vierge Marie est notre Mère. Elle est la Reine du Ciel, et la Mère de toutes les nations.

Elle est l’Immaculée Conception, et à travers Son humble acceptation de la volonté de Dieu, Dieu envoya Son Fils Jésus dans le monde pour nous, pour notre SALUT.

Depuis le début, Elle a humblement accepté la Volonté de Dieu pour nous conduire au Père à travers Ses prières et intercessions. Elle est en effet, la Mère de notre Sauveur, Jésus-Christ.

La Sainte Vierge rappelle constamment à ma famille et à moi-même de prier avec le cœur : nous prions le CHAPELET chaque jour, malgré nos circonstances individuelles. Elle nous invite à prier ensemble autant que possible en famille ; en faisant ainsi, cela nous aide à unir notre famille dans l’Amour de Dieu.

Nous croyons aussi que le Chapelet est une des cinq armes contre les tentations ; les quatre autres sont l’Eucharistie, la Sainte Bible, le Jeune et la Confession mensuelle. Puisque la prière « Je vous salue Marie » est pleine de grâces et souveraine, je vous invite à écouter, prier et méditer sur la prière : ‘Ave Maria’ en latin avec la traduction en English (cliquer sur le clip vidéo ci-dessous).

 La Sainte Vierge T’AIME, autant que Son Fils...

 





F. Moris © La Mission de Dieu, Copyright, Octobre 2010 - Tous droits de reproduction réservés. 

 

Make a free website with Yola